La polemique a ete lancee lors d'une declaration de ErDF a l'AFP dans laquelle il etait question de risques de surtensions voire de blackout du reseau lies a la multiplication des installations photovoltaiques chez les particuliers. Une information qui depuis a ete de nombreuses fois dementie, mais qui n'a pas manque de laisser s'enraciner certains prejuges sur cette energie renouvelable. Retour sur les tenants et les aboutissants du debat pour y voir plus clair.

Aucun risque dans l'immediat

Il apparait que les inquietudes d'EDF sur les potentielles surtensions dues a la production d'electricite solaire sont aujourd'hui infondees. En effet, une etude europeenne menee au debut de l'engouement que les particuliers ont montre pour les systemes photovoltaiques et intitulee "Integrations de sources d'energies decentralisees dans le systeme electrique d'aujourd'hui" a demontre que l'etat de developpement actuel du photovoltaique ne presentait aucun risque pour le reseau. Une etude que l'on peut juger credible, etant donne qu'elle a integre dans sa realisation tous les acteurs du secteur : distributeurs, fournisseurs, producteurs, fabricants, agences nationales de l'energie et laboratoires de recherche.

Selon ses conclusions, le parc electrique francais pourrait accueillir jusqu'a 10% d'electricite produite de facon decentralisee sans risque. Or nous sommes aujourd'hui encore en dessous des 1%, seuil qui - rappelons-le au passage - correspond au but annuel a atteindre, fixe lors du Grenelle de l'Environnement.

Il semble meme que pour l'instant l'impact des installations photovoltaiques sur le reseau soit plutot benefique ; des petites installations decentralisees limiteraient les surtensions (eh oui, c'est tout le contraire) ainsi que les pertes liees au transport. Et ce constat reste vrai tant que la France n'aura pas atteint les fameux 10%.

Un argument de plus pour vous convaincre (si toutefois il en fallait) nous est fourni par l'Allemagne. Le pays dont le parc solaire est actuellement bien plus developpe que le notre a depasse le taux des 2% de particuliers equipes de panneaux solaires, sans que des problemes majeurs en termes de gestion du reseau n'aient ete signales.

Une modernisation des reseaux a prevoir sur le moyen terme

Lorsque le seuil des 10% sera atteint, une modernisation du systeme de gestion du reseau sera effectivement a prevoir, car alors -et seulement alors- des problemes de surtension pourraient apparaitre. Mais une fois encore, le Grenelle de l'environnement n'ambitionne d'atteindre ce niveau d'equipement que pour 2020. Les transformations necessaires devraient etre pensees dans le cadre des futurs Schemas Regionaux, qui etudieront les boucles locales ( a savoir le rapport entre l'electricite produite dans une region et sa demande) une par une. Les regions prioritaires (celles des Landes par exemple qui avaient ete de nombreuses fois citee dans le debat) pourront etre definies et des mesures prises.